Tag Archives: nike

♥♥♥♥ toutes mes excuses ♥♥♥♥

alors j’avoue la semaine dernière j’étais dans tous mes états : pas de photos en extérieur pour cause de temps pourri, en intérieur c’est pas beaucoup mieux parce que la lumière est plus que médiocre, des valises à préparer en vue d’un départ imminent en vacances, un marathon solde à organiser (pas très fructueux d’ailleurs), deux rendez-vous « robe de mariée » à caler (et des rencontres plus que formidables à l’arrivée), un manque notable de temps pour publier

et puis soudain, je me suis rappelée que cet endroit est bien sûr un lieu où je peux vous présenter ce que je crée mais aussi une cour de récré, une petite fenêtre de frivolité où je peux m’éclater, alors pas question d’en devenir l’esclave et de me ronger les ongles quand je suis dans l’impossibilité de poster, de toutes façons je suis loin d’être une it-girl de la blogosphère donc je pense que le blog peut survivre même si j’ai raté le rendez-vous de la semaine dernière (enfin j’espère…)

bien sûr je vais me reprendre rassurez-vous, même que là je fais un effort colossal vu que je suis les pieds en éventail sur la véranda de ma « maison » de vacances

vous voyez comme je pense à vous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 robe Camille – violette tannenbaum

baskets – nike

sac – chiné/thrifted

♥♥♥♥ tombée à plat ♥♥♥♥

je suis une inconditionnelle des talons hauts, je trouve que tout de suite une belle paire de « high heels » donne une allure folle à n’importe quelle tenue moi la fille aux 30 paires de baskets accumulées entre 1999 (année où j’ai commencé à bosser et où j’ai claqué en une journée une somme inavouable pour m’acheter une paire de Air Max rouge et une paire de Jordan qui dorment toujours dans mon placard) et 2000 (ce fameux jour où l’on m’a invitée à un mariage et que je me suis dit que débarquer à la cérémonie avec des stan smiths ne serait pas du meilleur effet)

parce que comprenez moi bien je suis devenue une fille très très tard et celles qui me suivent depuis un peu de temps savent que jusqu’à l’âge de 25 ans quand j’étais enceinte de mon fils ce grand garçon, point de jupe ni de dentelle ni de noeuds dans mes placards

à l’époque je rêvais d’un baggy Triiad (que j’ai fini par acquérir), de wallabees et de coupe-vent imprimé camouflage

grâce à dieu (comme aurait dit ma grand-mère) il ne reste que très très peu de preuves visuelles de cette époque, les blogs n’existaient pas et les appareils numériques non plus ce qui fait que la plupart des photos ont été brûlées, j’en ai quand même gardé quelques unes pour que les enfants se moquent de moi

bref, pour en revenir à nos moutons, ou plutôt à nos talons, et ben malgré tout il y a de jolies paires de talons plats qui trouvent grâce à mes yeux et qui deux ans après avoir été achetées sont quand même contentes de prendre un peu l’air

 

blouse Gabrielle – violette tannenBaum

veste et legging – h&m

derbies – andré

sac – chiné chez emmaüs